Get Adobe Flash player

Dossier  Technique :

SNCF Réseau fait sa révolution digitale…image

Nous vous en avions parlé à l’occasion de notre dernière rencontre avec Claude SOLARD dans le bulletin N°288 de Juillet-Août 2015. Le projet NOMADE fait partie des actions du Programme VIGIRAIL mis en œuvre après le tragique accident de BRETIGNY sur Orge. Cet article permet de revenir sur le contexte, d’expliquer le projet et d’en donner les prochaines échéances.

Projet intégré au Programme VIGIRAIL :

Suites à l’accident de Brétigny-sur-Orge et sans attendre les conclusions des différentes enquêtes, l’entreprise s’est engagée dans des actions immédiates et à plus long terme reprise notamment dans le programme VIGIRAIL. Lancé le 8 octobre 2013, il est composé de 6 puis 7 actions ayant pour objectif de renforcer la sécurité du système ferroviaire.
L’une d’elle (ACTION n° 3) a pour objet de réaliser à 100% la TRAÇABILITE de l’ensemble de la surveillance des infrastructures en mobilité.
Le projet NOMADE (Nouvel Outil Mobile A Destination des Equipes) traduit cette action et a pour but d’équiper les agents des Infrapôles chargés de la surveillance du réseau avec des terminaux mobiles connectés pour qu’ils puissent saisir au plus près du terrain les données issues de la surveillance des installations ferroviaires.

image

Concrètement :

Actuellement, le mode de traçabilité est très largement issu d’informations écrites sur « papier » par le biais d’imprimés spécifiques ou de carnets. Les informations collectées sont ensuite ressaisies dans des applications métier « fixes » (ex : Defcoeur ) ou dans des fichiers excels locaux.
Les principales difficultés de ce type de traçabilité résident dans la qualité, l’analyse et l’archivage des don-nées collectées.
Prochainement, le mode de traçabilité sera réalisé de manière digitale par le biais d’outils de type « smartphone » ou « tablette ».

A l’issue d’un appel d’offre dont le critère principal a été celui du «mieux disant » (satisfaction des utilisateurs , coût total de possession, réponse aux besoins métiers actuels et futurs,…..), le choix s’est porté sur :

  • Le Samsung GALAXY note 4 équipé de son stylet en ce qui concerne le « kit phablette ».
  • Le Samsung GALAXY note 10.1 en ce qui concerne le « kit tablette ».

Avec ces nouveaux outils, les objectifs sont :

  • D’assurer la traçabilité de l’information saisie sur le terrain : suppressions des risques de pertes d’information, historisation de chaque observation depuis sa dé-couverte à son amortissement, archivage automatique des données, …image
  • D’améliorer le suivi des anomalies de tournée : accès facile aux anomalies précédemment signalées ainsi qu’à leur description, réduction des doublons, meilleure détection des anomalies récurrentes,…
  • De renforcer la qualité des observations et des comptes rendus : possibilité de prendre des photos, d’enregistrer des commentaires audio, de localiser le défaut par GPS, standardisation des comptes rendus.
  • De faciliter et de fiabiliser la prise de données : initialisation automatique, sélection parmi des me-nus déroulants ou des icônes, un accès à des info-bulles explicatives, la suppression de la ressaisie…
  • D’assurer le partage de l’information : par le biais des parties fixes des applications mobiles métier (Back Office) accessibles à tous les niveaux de l’entreprise.

Les nouvelles fonctionnalités du centre ont été présentées le lundi 17 mars 2015 à la Direction territoriale SNCF Réseau et aux représentants du TP SE.

Intérêt pour l’Entreprise :

Un bénéfice de performance et de qualité sont attendus, les données de surveillance étant à la base de tout le système de gestion du cycle de vie des infrastructures (Asset Management) :
Sans une bonne connaissance de l’état des installations, il n’y a pas de maintenance efficace, ni de bonne gestion des infrastructures.
L’amélioration de l’analyse des données : Elles seront accessibles, en toute transparence, à tous les niveaux de l’entreprise (secteurs, unités, établissement, direction).

Qui sera doté ? A qui cela va-t-il servir ?

La dotation initiale concerne environ 12 000 agents des Infrapôles répartis dans les équipes voie, SE, CAT et SM, ainsi que dans les sièges des établissements.
Principalement et en priorité les agents affectés aux missions de surveillance, quel que soit le domaine et le niveau auquel sont effectués ces missions (équipe, secteur, unité, direction d’établisse-ment ou même direction centrale (ex : expert cœur) : surveillance générale comme les tournées de surveillance périodique, Maintenance Préventive Conditionnelle (ex : prospection d’attaches ou famille A).

Le déploiement :

Préalablement au déploiement des applications métiers, des règles de sécurité et d’utilisation de ces outils ont été établies et sont reprises dans des référentiels en cours d’élaboration (version PROJET actuellement). Certaines règles ne sont pas spécifiques à NOMADE et existent par ailleurs pour la téléphonie ou la navigation sur internet.
Le développement du projet NOMADE regroupe actuellement une dizaine d’applications « métier », qui pour certaines sont « historiques » car disponibles sur des ardoises voies, rail ou caténaire actuelles. Il en résulte que certaines applications sont uniquement concernées par un transfert de support de l’ardoise vers l’outil Nomade (ex : 15 Traverses par 200m = 15T), alors que d’autres nécessitent un développement complet de l’application (ex : Tournée de Surveillance Périodique = TSP1).

Le principe général du système repose sur le fonctionnement suivant :

  • « des données de base » sont chargées sur le mobile depuis une application fixe (Back Office) gérée par le DPX.
  • L’agent de surveillance effectue sa mission en renseignant les menus proposés dans le mobile.
  • Une fois validées par l’agent de surveillance, les informations relevées dans le mobile connecté sont envoyées dans l’application fixe pour être analysées et validées par le DPX.

Conjointement au projet NOMADE, le projet SPOT est développé et concerne la GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur). A terme, les applications métier de NOMADE alimenteront l’outil SPOT.
En conséquence, la trajectoire du déploiement de NO-MADE s’imbrique dans celle de SPOT dès cette année 2016 :

  • Début 2016 : Mise à disposition progressive des applications TSP1 (Tournée de Surveillance Périodique) + 15T/200m (sondage des attaches) +ARCAT (surveillance de la caténaire) + MOBI-COEUR (surveillance des cœurs des aiguillages).
  • Mi 2016 : Les 4 applications ci-dessus sont complétées par la mise à disposition de VISTA (vérification informatisée du système traverse / attache) + MOBIRAIL (surveillance des rails).
  • Fin 2016 : Mise à disposition de l’application ROJ (Relevé d’Ouverture des Joints) + migration de l’application ARCAT dans l’application SPOT + mise à disposition de 5 applications liées aux tour-nées (tournée EF3C0 des Passages à niveau par exemple) directement sous le projet SPOT.
  • 2017 : poursuite du développement

Le programme VIGIRAIL s'affiche sur les engins de surveillance de SNCF Réseau et EURAILSCOUT

Lire la suite de cette entrée »

S'enregister  |  Se connecter
Abonnez-vous à l’eBulletin !
Abonnez-vous à notre newsletter (e-Bulletin) et rejoignez nos abonnés Adhérents ACTIF. Rappel : Cette newsletter est réservée aux adhérents et membres ACTIF à jour de leur cotisation. Toute personne s'inscrivant sans y avoir droit sera retirée de nos listes d'abonnés sans mention et avis. Merci de respecter la Charte d'utilisation et Mentions Légales de ce site.

Catégories
Archives
Evènements
Mai  2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
Social Media Icons
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed