Get Adobe Flash player

Dossier  Technique : Régénération du viaduc de MARLY-LE-ROI

Le viaduc de Marly-Le-Roi doit faire l’objet de travaux de régénération. L’article ci-après donne des informations sur l’ouvrage et la méthodologie choisie pour sa régénération dans un contexte difficile où il faut associer, les besoins techniques, les circulations ferroviaires d’une ligne en zone dense et les riverains. Alors
que les études préliminaires ont débutées en 2014, ces travaux seront réalisés à partir de 2017 .

Le viaduc de Marly-le-Roi est situé sur la ligne 974 000 de Saint Cloud à Saint-Nom-la-Bretèche au Pk 25+446 (ligne L desservie par la gare de Paris Saint Lazare). Cette branche de la ligne L est empruntée par 148 trains/jour.

Il a été construit en 1884. Il est constitué d’un tablier métallique de 238 ml en fer puddlé (Le puddlage permet l’obtention de fer aux caractéristiques supérieures à la fonte) posé sur 2 culées et 4 piles en moellons. La longueur totale de l’ouvrage est de 283 ml. La voie est posée sur longrines ou traverses bois fixées directement sur le tablier métallique.

Les dates enregistrées des premières interventions sur l’ouvrage remontent à 1945 où l’on note « un engraissement par maçonnerie de moellons de la base sur une hauteur de 4,00 ml environ et une épaisseur de 4 cm ainsi que l’obturation des accès aux chambres à mines ». Une remise en peinture générale du tablier a été réalisée en 1978 et des travaux sur la voie 1 ont eu lieu en 1985 pour remplacer les longrines par des traverses.

Depuis 2005, l’ouvrage s’est dégradé. De nombreuses interventions, notamment au niveau de l’assemblage âme/membrures par rivets, ont été nécessaires.

En juin 2010, trois dossiers d’initialisations ont proposés plusieurs solutions pour le remplacement du tablier. En 2014, l’une d’entre elles, décrite ci-après, a été retenue et validée par RFF et la SNCF.

Le 18 octobre 2016, le chantier a été confié à l’entreprise Chantiers Modernes Construction pour un montant d’environ 26,5 M€. La durée de l’opération s’étale sur 2,5 ans comprenant des travaux connexes pour un coût global du projet de 55 M€. En 2018, une interruption de la circulation ferroviaire pendant 7 semaines est actée pour évacuer l’ancien tablier et riper le nouveau. Pendant cette période, les voies et la caténaire seront déposées, l’ancien ouvrage sera ripé, le nouveau tablier sera mis en place après le confortement des appuis, la voie et la caténaire seront reposés. Le projet est porté par la Direction des Projets Franciliens, IG OA et la Maitrise d’œuvre Travaux a été contractualisée avec l’Infralog travaux Ile de France.

 

 

Le viaduc actuel et sa version future en image de synthèse.

v6s_savoirplus

Repris dans le Bulletin N° 291 de Janvier-Février 2017, vous trouverez ci-après le lien vers le dossier complet.

fleche_0033 Dossier complet au format PDF

 

sur le fil twitter @ACTIF_SNCF.


Cet article fait partie de la série d’articles techniques ou dossiers importants extraits des archives du Bulletin National qui vous sont proposés dans notre blogothèque réservée aux membres de l’ACTIF.

Si vous ne possédez pas ADOBE Reader logiciel permettant la lecture des fichiers PDF, veuillez le télécharger en utilisant le lien présent ci-après.

Les commentaires sont fermés.

S'enregister  |  Se connecter
Abonnez-vous à l’eBulletin !
Abonnez-vous à notre newsletter (e-Bulletin) et rejoignez nos abonnés Adhérents ACTIF. Rappel : Cette newsletter est réservée aux adhérents et membres ACTIF à jour de leur cotisation. Toute personne s'inscrivant sans y avoir droit sera retirée de nos listes d'abonnés sans mention et avis. Merci de respecter la Charte d'utilisation et Mentions Légales de ce site.

Catégories
Archives
Evènements
Septembre  2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Social Media Icons
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed